Autonomie scientifique

Derniers articles

Une petite proposition de lecture estivale, dans la continuité de la journée ASES sur "L'évaluation par les pairs"

jeu 27/07/2017 - 18:07

Une petite proposition de lecture estivale, dans la continuité de la journée sur "L'évaluation par les pairs", organisée par l'ASES en mars dernier : 

Laillier, Joël, and Christian Topalov. “Qui organise l’évaluation dans les sciences humaines et sociales en France ?, Who organizes evaluation in the French social sciences and humanities? An inquiry into academic careers.” Sociologie 8, no. 2 (July 25, 2017): 199–220

Disponible sur cairn : https://www.cairn.info/revue-sociologie-2017-2-page-199.htm

 

Etiquettes :

Communiqué du Collectif des travailleur.e.s précaires de l’enseignement supérieur et de la recherche concernant la campagne de recrutement au CNRS de 2017

mer 28/06/2017 - 11:13

Cette année, le jury d’admission de l’INSHS a procédé à plusieurs déclassements, reclassements voire suppressions de postes dans les sections 32, 35, 36 et 39 du CNRS. Sont passés sur des listes mails professionnelles des messages s’indignant, à juste titre, de la remise en cause du travail du jury d’admissibilité. Ces pratiques s’inscrivent dans une casse des procédures de recrutement des concours de la fonction publique dont ceux de l’enseignement supérieur et la recherche (ESR) ne sont pas les seuls à faire les frais. Par leurs justifications, ces déclassements expriment une fois de plus un développement nocif vers l’ « excellence » qui participe au retrait de l’égalitarisme dans l’ESR. Enfin, toute l’affaire relève surtout d’un problème cardinal : le manque de postes.

Etiquettes :

Affaire des déclassements au CNRS : Lettre des DU des UMR 40 et 36 adressée à Alain Fuchs

lun 26/06/2017 - 10:42

Les directeurs/trices d'UMR section 36 et 40 se mobilisent pour la clarification de l'évaluation des candidats aux concours CR et DR et souhaitent une meilleure "sécurité" de ces concours autant pour les docteurs sans poste,  que pour les UMR et les EA qui les forment.

La perte de poste ne peut qu'inquiéter l'ensemble de la profession dans un contexte de forte pression (nombre de candidats par poste ouvert) et de départ à la retraite de chercheurs. 

Le besoin en pilotage est important à un moment où les UMR doivent se transformer en un  espace de formation professionnalisée des jeunes chercheurs (comité de suivi de thèse, raccourcissement de la durée du parcours doctoral...). Si les UMR sont soumises à la rationalisation, à des normes de management, il semble important que le CNRS ne se contente pas de répondre par l'appréciation souveraine du jury d'admission sans expliquer sa grille d'évaluation dite transversale à toutes les disciplines.

Cette lettre a été adressée au début de la semaine à Alain Fuchs, président du CNRS  et au président du Conseil scientifique du CNRS.

 

Sylvie Ollitrault (ARENES-Rennes), Olivier Borraz (CSO-Science Po Paris), Marie Cartier (CENS, Nantes), Marie Claire Lavabre, Jérome Tournadre, Stéphanie Lacour,  (ISP, Nanterre) Patrick Michel (CMH, ENS, EHESS)

Etiquettes :

Tous les articles